lundi 30 juin 2014

L’Hunter

Auteur : Marion Obry
Genre : Fantastique

Langue : Français
Pages : 174
Parution : 19 novembre 2013
Éditeur : Éditions Sharon Kena
Prix : 4,99€ (ebook)

Résumé :

Il fut un temps où le monde vivait dans l'amour de Dieu et sous la protection des Anges. Dans un passé lointain, Lucifer se rebella contre eux avant de créer les Enfers. Lui, l'Ange déchu, engendra de nombreuses lignées de Démons. Aujourd'hui, il prend sa revanche sur l'humanité et sur le Ciel.

Mon avis :

Dans un rythme endiablé qui ne laisse pas de répit dès le départ, nous faisons la connaissance successive de Cal et de Sebastian, deux "Hunters", autrement dit des Chasseurs de créatures surnaturelles. Le premier a mystérieusement perdu la mémoire dans des événements évidemment inconnus cinq ans plus tôt et est un homme à l'écoute de ses émotions, en cela il est à l'opposé de Sebastian, un tueur borgne très connu de vampires, qui donne une impression de froideur et de méfiance envers toute créature surnaturelle.

Cal sauvera successivement Léo et Sceza, cette dernière s'avérant être bien plus qu'elle ne le semblait au premier abord, ce qui ne sera pas du tout du goût de Sebastian. Cet univers est peuplé de créatures surnaturelles qui seront familières des habitués de séries telles que Supernatural, entre Wendigo, possessions démoniaques, Lucifer et le cercle de Salomon; certaines choses sont faciles à remettre mais elles sont bien expliquées pour un néophyte.

L'intrigue tourne essentiellement autour des événements qui révéleront les intentions des démons et le secret de l'identité de Cal, qui m'a paru très facile à deviner, mais qui finalement m'a fait me demander pendant une bonne partie du livre "Mais quand est-ce que cela va être révélé ?", donc on n'a pas envie de s'arrêter de lire, bien au contraire. La mythologie des anges et des démons est fouillée, facile à comprendre et la complexité de leur relation commence à se dessiner à l'approche de la fin.

L'auteur a un style expressif et les possessions tout comme les massacres sont décrits avec une précision qui fait que cela ne pourrait pas plaire à tout le monde, il faut avoir l'estomac un minimum accroché ! Les personnages sont tous intéressants à leur manière, même si j'avoue que j'aimerais en apprendre plus sur Sebastian, qui n'était dans cet ouvrage qu'un personnage secondaire...



Un premier tome qui pose les bases d'un univers qui ne révolutionne pour l'instant pas le genre, même si j'ai trouvé intéressante la hiérarchie qui existe au sein des Hunters. Les personnages sont intéressants et on ne demande qu'à les connaître davantage, surtout Sebastian. Le seul petit bémol que je pourrais mettre sur les personnages c'est que les méchants sont très méchants, au point presque d'en être clichés. L'univers est fouillé et précis, tout comme le style de l'auteur, qui fait mouche.

Tous mes remerciements aux Éditions Sharon Kena pour cette découverte dans le cadre de leur Masse Chronique !

1 commentaire:

  1. Je ne connaissais pas, mais je pense que ça pourrait me plaire :) !

    RépondreSupprimer