samedi 6 février 2016

Poison

Auteur : Sarah Pinborough
Genre : Réécriture de Contes

Langue : Français
Pages : 224
Parution : 21 mars 2014
Éditeur : Milady
Traduction : Frédéric Le Berre
Prix : 12,90€

Titre VO : Poison

Résumé :

Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction.

Rappelez-vous l'innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d'amour sincère...

... et à présent ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu'elle n'a jamais été révélée...

Mon avis :

J’avais ce livre dans ma PAL pratiquement depuis sa sortie, c’est dire. J’avoue que l’objet livre en tant que tel était une des raisons pour lesquelles je l’avais acheté. On a beau dire qu’on ne doit pas juger un livre par sa couverture, en vérité, je suis pratiquement sûre qu’on achète rarement des livres dont on trouve la couverture vraiment affreuse. Ou alors, il faut vraiment un argument de poids... lol

Bref, après avoir vu diverses chroniques plutôt négatives, j’ai un peu déchanté. J’ai tout de même acheté les deux autres tomes (parce que oui, je suis comme ça) puis je les ai laissé prendre racine dans ma PAL. J’ai finalement décidé de le sortir, et j’aurais dû me douter du résultat, parce que... je ne regrette rien du tout. Sérieusement !

Dans ce livre, nous revisitons donc le conte de Blanche-Neige, et comme indiqué par le résumé, c’est à la sauce adulte. Donc quelques scènes à ne pas mettre entre les mains des enfants sont au programme, mais rien de traumatisant pour un public plus âgé...

L’intégralité du livre tourne autour de Blanche-Neige, mais assez peu de chapitres sont réellement vus de son point de vue. Le début du livre est surtout consacré à la Méchante Reine, personnage que l’on apprend à comprendre et pour lequel on ressent une certaine compassion, mais je dois avouer que ma sympathie ne va que jusqu’à un certain point. On comprend pourquoi elle est devenue ce qu’elle est, son éducation semblant être un carcan inextricable duquel elle ne semble jamais arriver à se défaire, alors même qu’elle est bien loin de chez elle et est une adulte depuis longtemps.

Blanche-Neige, quant à elle, est une personnage fort, humain, sûre d’elle et quelque peu révolutionnaire. Il est intéressant de la voir par les yeux des autres personnages, que ce soit la reine, les nains ou même le prince. Mon seul petit bémol viendra d’une des décisions qu’elle a prise, qui m’a paru totalement incohérente avec la manière dont le personnage s’était comporté et avait été dépeint jusque là. J’ai eu l’impression que c’était un peu forcé, pour que la suite puisse arriver comme prévu...

On voit passer au fil des pages quelques personnages que l’on ne s’attendait pas à voir dans ce conte, et qui lui donne un petit air de renouveau rafraîchissant pour un classique. Les points clé du récit d’origine sont respectés, tout en conservant des surprises bienvenues. L’auteur prend plaisir à prendre nos attentes Disneyennes et à les retourner sur leur tête avant de les envoyer dans une autre direction.

Le style de l’auteur est fluide et expressif, les descriptions des personnages, des décors et des costumes très visuels. Même s’il ne se passe pas tant de choses que cela dans une bonne partie du récit, on ne s’ennuie absolument pas et c’est avec un plaisir certain que l’on redécouvre une histoire que l’on était sûr de connaître par cœur.

Les personnages ne sont pas du tout manichéens et tous clairement définis, avec leur passé, leurs buts et leurs envies. Les gentils et les méchants ne sont pas toujours ceux que l’on croit, même si j’avoue que je n’ai pas été particulièrement surprise par le rebondissement final, et je ne crois pas que c’était ce que l’auteure cherchait à faire, car elle a clairement semé les indices comme des petits morceaux de pain.



Une réécriture de conte dans l’esprit de l’original très réussie. L’auteur meuble intelligemment les blancs laissés par les contes gentillets de notre enfance, tout en apportant sa touche d’originalité, qui permet au lecteur de ne pas s’ennuyer. Une excellente lecture qui m’aura donné envie de lire la suite assez rapidement.

La série - Les Contes des Royaumes :
1. Poison
2. Charme
3. Beauté
{Terminée}

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire