jeudi 19 mai 2016

La saga Sélène 1 : La guerre de l'eau

Auteur : Yann Eon
Genre : Fantasy, Science-fiction, Dystopie

Langue : Français
Pages : 224
Parution : 23 mars 2016
Éditeur : Anyway Editions
Prix : 4,99 € ebook (ou 15,90 € en papier)

Résumé :

Après des générations de soumission, la résistance sélène s’organise. Son projet est de chasser les forces d’occupations et arriver enfin à l’autosuffisance, surtout en eau, car le bout de monde de ces descendants de mineurs, travailleurs forcés des mines de la Lune, est un désert stérile. La mission de Paul Fournier est de se procurer des explosifs en grande quantité afin de décrocher un morceau d’un de ces fabuleux icebergs de l’espace. Sauf que voilà, un jour, Paul va recevoir des ordres complètement incompréhensibles et va se poser pas mal de questions. Les Sélènes sont-ils vraiment les gentils oppressés et les Terriens les vilains esclavagistes ?

Mon avis :
Merci à Anyway Éditions pour cet ebook.

Le résumé, pour moi, est quelque peu trompeur. L’air de rien, il vous donne quelques préjugés et attentes quant à savoir qui sont les « méchants » et les « gentils ». C’est probablement intentionnel, et les premiers chapitres continuent à laisser planer le doute, ce qui me renforce dans cette opinion.

Au début, par l’intermédiaire d’une lectrice d’un réseau de presse clandestine, la situation politique de notre société en partie dystopique nous est présentée. Dans le chapitre 2, le début de la mission de notre personnage principal, Paul, nous est dévoilée. Ces deux chapitres sont lourds en explications, particulièrement, le deuxième. C’est ce que j’ai appelé du « scientifico-babble ». Ce trait du texte reviendra de nombreuses fois tout au long du livre, donc je préfère vous prévenir. Les explications peuvent paraître longues et difficiles, mais l’idée générale n’est pas difficile à comprendre.

Les premiers chapitres peuvent sembler décousus et sans vrai rapport les uns avec les autres, mais pensez-y comme à diverses pièces d’un puzzle, qui s’assemblent pour ensuite vous permettre de voir un ensemble cohérent, mais qui séparément semblent n’avoir aucun lien.

Donc, parlons de Paul, notre personnage principal. Je ne dis pas « notre héros » parce que ce n’est clairement pas le cas dans le récit présent. Le contexte politique et sa situation font de lui un « combattant », voire même un terroriste si on veut appeler les choses par leur nom. Il n’est pas facile de s’imaginer à sa place, quand on vit dans un pays qui n’a pas connu de grande guerre depuis plus de 70 ans, néanmoins il est facile de comprendre ses dilemmes moraux.

Au fur et à mesure du récit, on le voit d’abord doucement évoluer puis ensuite assez rapidement. Quand on s’arrête pour y penser, ces changements font assez peur et montrent clairement le résultat de l’endoctrinement. Un autre personnage attire cependant l’attention sur la question de la moralité et c’est Nonce. (mais je vous laisse découvrir ça par vous-même)

Le style d’écriture est détaillé dans la science et les techniques de « terrorisme moderne » utilisées dans le récit. Les personnages, en dehors de Paul, ne sont pas très détaillés, mais ils sont cependant facilement reconnaissables. Une bonne partie du récit est écrite à la première personne (du point de vue de Paul) et vu son isolement, tout ou presque tourne autour de lui et de sa mission. Les autres personnages apparaissent à la troisième personne et transparaissent plus par leurs actes que par leurs pensées profondes.

L’atmosphère est assez lourde et donne une impression d’enfermement malgré la globalité du « conflit ». Le rythme semble lent parce que tout ce qui se passe n’est pas réellement de l’action, mais plutôt les préparatifs qui mèneront à celle-ci.



Entre les explications scientifiques et celles sur la « guérilla moderne terroriste » menée par notre personnage principal et ses compagnons, il est compréhensible que cet ouvrage ne sera pas la tasse de thé de tout le monde. Mais pour ceux qui, comme moi, aiment connaître les dessous d’un conflit où les forces en présence sont extrêmement déséquilibrées, les questionnements moraux et la lutte du faible contre le fort, je pense que ce livre est fait pour vous. Personnellement, j’attends la suite avec curiosité !

La série - La saga Sélène :
1. La guerre de l'eau
2. La guerre de la Terre (04/10/2016)
{??}

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire