samedi 30 janvier 2016

Sword Art Online 001 : Aincrad

Auteur : Reki Kawahara, abec (Illustrations)
Genre : Fantasy, Shônen, Light Novel

Langue : Anglais
Pages : 256
Parution : 22 avril 2014
Éditeur : Yen On
Traduction : Stephen Paul
Prix : 13$

Titre VO : Sword Art Online 1: Aincrad

Résumé :

En 2022, les gamers se réjouissent lorsque Sword Art Online - un VRMMORPG (Jeu de Rôle en Ligne Massivement Multijoueur en Réalité Virtuelle) ne ressemblant à aucun autre - fait ses débuts, permettant aux joueurs de profiter pleinement du summum de la technologie des jeux : le NerveGear, un système permettant aux utilisateurs de s’immerger totalement dans une expérience de jeu parfaitement réaliste. Mais quand le jeu est mis en ligne, l’allégresse des joueurs tourne rapidement à l’horreur lorsqu’ils découvrent que, malgré toutes ses incroyables caractéristiques, il manque une des fonctions les plus basiques de tout MMORPG à SAO - un bouton de déconnexion. Maintenant piégés dans le monde virtuel d’Aincrad, leurs corps maintenus captifs par le NerveGear dans le monde réel, un ultimatum effrayant est lancé aux utilisateurs : conquérir l’intégralité des cent étages d’Aincrad pour retrouver leur liberté. Mais dans le monde tordu de SAO, « game over » signifie la mort - à la fois virtuelle et réelle...
Traduction personnelle du résumé.

Mon avis :

Alors, avant de plonger dans mon avis en lui-même, je préfère vous expliquer les circonstances personnelles dans lesquelles j’ai lu ce livre. Rien de tragique ou d’extraordinaire, ne vous en faites pas, c’est très simple. J’ai découvert l’univers de SAO quand l’anime est sorti en France, et séduite par le pitch et la sublime édition collector, je me suis acheté le coffret. En a suivi un vrai coup de cœur, surtout pour la partie Aincrad, pour être complètement honnête. Tout ça se passait il y a un peu plus de deux ans. Donc avant de commencer à lire ce livre, je connaissais déjà les personnages, l’environnement, et même si j’avais oublié un certain nombre de détails, je me souvenais de la trame générale et des rebondissements.

Dès le début, nous savons exactement ce qui est arrivé aux personnages, donc pas d’inquiétude sur les éventuels spoils que le résumé pourrait donner. Après un rapide flash-back qui nous fait revenir sur les circonstances qui ont amenés les joueurs à se retrouver coincés dans Sword Art Online, c’est la plongée dans l’action.

Contrairement à l’anime, où tout est nécessairement vu d’un point de vue un peu plus général, le roman est raconté exclusivement du point de vue de notre héros, Kirito, à la première personne. Cela apporte évidemment quelques différences, mais pas autant que ce à quoi je m’attendais quand je m’en suis rendue compte. Kirito est assez conscient de ses failles en tant qu’être humain, il sait qu’il n’a aucun talent pour les relations humaines et que s’il est un joueur solo dans ce jeu, c’est en bonne partie de son fait. En dehors de ça, il ne fait pas vraiment d’introspection sur lui-même et au final, ses émotions en général sont traitées de manière assez superficielles, si on considère la gravité de l’environnement et de certains événements.

Sa relation avec Asuna est introduite sans trop se poser de questions et je dois avouer que je me suis demandé pourquoi il y avait un rapprochement aussi « soudain » entre les deux personnages. On a beau savoir que deux ans se sont écoulés dans ce monde, nous ne savons que peu de choses de tout ce temps, et leur rapprochement semble un peu arriver de nulle part. Malgré cette remarque, ils forment un couple crédible et mignon, qui fait qu’on oublie assez facilement ce détail. Par la suite, Asuna apportera un peu de lumière, qui aidera tout de même à comprendre clairement que leur lien ne tombait pas tout à fait de nulle part, et qui pour moi éclaircit tout de même un peu les choses.

Si on considère le nombre de personnes qui sont enfermées dans SAO, on fait la connaissance d’assez peu d’entre eux, et bien qu’on ne les connaisse pas très bien, ils donnent tous envie de les connaître mieux. Les débutants en matière de MMORPG (comme moi) n’ont pas à craindre de se retrouver dans un univers où ils ne comprendront rien, tout est expliqué simplement, sans pour autant tourner à l’explication encyclopédique ;) et en fait cet aspect de l’histoire est assez superficiel, je trouve, mais c’est la longueur de l’ouvrage qui veut ça, je pense.

Le style de l’auteur est simple et efficace, très visuel. Et si on considère l’environnement dans lequel se passe l’action, c’est une très bonne chose. Il décrit de manière crédible les relations entre les personnages, et ces derniers ont tous une identité propre, peu importe le temps où on les verra dans le livre.



Des personnages individuels, un héros pas conforme aux moules auxquels on est habitué, de l’action sans que ce soit à gogo, une petite romance tout mignonne qui ne gâche pas du tout le récit et ne vous fera pas grincer des dents, qui ne prend pas tellement de place et enrichit agréablement les deux héros. Un très bon livre dont le seul défaut est que les choses sont concentrées et donc tout doit se passer vite.
La série - Sword Art Online :
1. Aincrad
2. Aincrad
3. Fairy Dance
4. Fairy Dance
5. Phantom Bullet
6. Phantom Bullet
7. Mother's Rosary
8. Early and Late
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire